Comment vaincre le blues d’après-vacances ? 5 conseils pour une rentrée en douceur.

Comment vaincre le blues d’après-vacances ? 5 conseils pour une rentrée en douceur.

Farniente, balade, cocktail, grasse matinée, soleil, liberté…en un seul mot vacances.
Et pourtant nous y sommes, ce moment de l’année que nous attendons avec le plus d’impatience et dont nous parlons depuis des mois va bientôt se terminer.

Et si le fait de partir en vacances peut être ressenti comme la délivrance d’un quotidien routinier, une fois qu’elles sont derrière nous il faut affronter le dur retour à la réalité et le sentiment inévitable que la meilleure partie de l’année est terminée.
Cette transition pour certains peut sembler un peu délicate, mais pour d’autres elle peut être bien plus difficile.
Si c’est votre cas et bien sachez que ce sentiment porte un nom « le blues d’après vacances » ou encore « le blues de la rentrée »

Alors comment surmonter ce moment délicat ?

Aucune solution-miracle, aucune potion magique ne vous aidera à surmonter le blues d’après vacance, je vais simplement vous offrir 5 conseils que je m’applique à moi-même et qui ont permis à un grand nombre de ceux qui m’ont posé cette question de vaincre ce syndrome et d’effectuer une rentrée en douceur.

1/ « Ne soyez pas triste que ce soit terminé, souriez parce que c’est arrivé ! »

Je suis presque persuadé que j’ai du lire cette phrase sur une boîte de céréales quelque part pendant mes vacances de 2014. Et bien que cette maxime puisse sembler ridiculement banale, je dois admettre que je la répète 7 fois au réveil pendant les 7 jours qui succèdent le retour de vacances et que le sentiment qu’elle procure peut faire du bien.
On peut bien sur regarder en arrière et se morfondre encore plus sur le souvenir de ses vacances fantastiques, mais au lieu de cela on peut être reconnaissant de les avoir vécues et réfléchir aux raisons pour lesquelles elles étaient si agréables. Est-ce parce que vous avez lié de nouvelles amitiés, fait chaque jour de nouvelles choses, vécue de nouvelles expériences, que vous avez ri, que vous avez bougé ? Cela m’amène au point suivant.

2/ Ne restez pas enfermé, sortez.

Vous pourriez vous contenter de vous mettre en pyjama, de fermer la porte à double tour comme l’ermite dans sa caverne, et de vous affaler sur votre canapé pour vous enfiler les 3 saisons de la « Casa de Papel », mais vous savez que cela ne résoudra rien.
Ce n’est pas parce que vous n’êtes plus en vacances au camping de Valras, en club en Sardaigne ou simplement chez tatie Jeannine que vous ne pouvez pas faire ce que vous avez le plus aimé la bas. Vous pouvez encore rire, vous pouvez encore vous faire de nouveaux amis, apprendre, faire des choses que vous n’avez jamais faites auparavant.
Allez à une expo, faites vous une séance de yoga avec des inconnus, parlez à des gens, découvrez un nouveau restaurant. Bougez, sortez, explorez, devenez des touristes dans votre lieu vie. 

3/ Gardez vos lunettes de soleil sur le nez, mettez de la couleur dans votre quotidien

« Rêve ta vie en couleur c’est le secret du bonheur… » ça ne vous rappelle rien ? N’avez vous jamais remarqué ces personnes que vous croisez dans la rue et qui même lorsque le ciel est gris et pluvieux portent des lunettes de soleil aux verres roses, bleus ou encore jaunes. Non je ne vous parle pas de Maître Gimps, je vous parle de ces gens qui ont toujours le sourire comme s’ils étaient toujours en vacances. On peut trouver cela ridicule, mais voir le monde en couleur lorsque l’on revient de vacances peut prolonger cette sensation d’être encore en vacances, et permet à votre mental de changer la perception de votre environnement quotidien. Alors continuez à porter vos lunettes du soleil.

4/ Autorisez-vous à planifier les moments de plaisirs à venir

Je suis un fervent partisan du moment présent, cependant lorsque les vacances prennent fin, l’une des manières de surmonter le blues des fins de vacances est de mettre votre imagination en mouvement. 
Pour éviter de laisser votre mental s’arrêter sur ses vacances passées prenez un carnet dans lequel vous allez noter et planifier tous les beaux événements et toutes les choses que vous aimeriez faire pendant la saison d’automne et d’hiver, les anniversaires à venir, les amis à voir, les activités que vous allez faire, les prochaines vacances que vous allez organiser.

5/ Notez ce que vous voulez et ce que vous ne voulez plus

Le syndrome du blues des fins de vacances vient entre autres du fait qu’en vacances, nous entendons casser et fuir le train-train. Aussi d’instinct nous lâchons prise et nous nous abandonnons  à tout ce qui nous plaît et nous dépayse, nous vivons tout simplement.
Les vacances sont comme un déclencheur qui nous permet de voir ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas. Alors noter sur votre carnet les choses que vous voulez et celles que vous ne voulez plus et avec cette nouvelle perspective ouvrer les yeux sur les mille détails qu’il vous faut changer dans votre quotidien pour vous sentir heureux. 

Bien qu’il puisse avoir un nom étrange, le blues d’après-vacances est un symptôme bien réel. Et s’il dure plus de 3 semaines, c’est le temps moyen estimé par les chercheurs en neurosciences pour la mise en place d’une nouvelle habitude bonne ou mauvaise, surtout n’ayez pas peur de demander de l’aide à votre entourage proche, à votre médecin, un thérapeute, un coach de vie ou à un spécialiste du changement.

Parfois, le simple fait de savoir que quelqu’un est à l’écoute peut contribuer grandement à améliorer votre humeur.

Découvrez comment l’hypnose et la Pnl peuvent vous aider à surmonter le blues d’après vacances

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.